Archives

Le bonheur des Autres… 

Un petit extrait brut, vite fait ? Ça vous tente ? 

Je suis toujours face à l’immensité bleue et alors que je termine mon explication, je sens deux bras se refermer autour de ma taille. Je n’ose plus respirer. Une main caresse mon ventre et c’est d’une voix douce qu’il me murmure :

— Bientôt, il sera avec nous et tu lui feras découvrir tout ça.

Je me retourne et me retrouve prisonnière, à l’abri. Contre ce corps si fort, j’ai l’impression que rien ne peut m’arriver, qu’il me protégera toujours. Lissandro se penche vers moi et m’embrasse langoureusement. Il n’a jamais pris autant son temps, n’a jamais mis autant de passion que dans le baiser qu’il me donne à cet instant. Je me sens défaillir, si j’étais une héroïne de livre, mon auteur écrirait, à ce moment là, que j’ai des papillons dans le ventre et que mon cœur rate des battements. 

Mais je ne suis pas dans un livre et ce que je sens grossir contre moi ne ressemble pas de près ou de loin à un papillon.